savior+

Ôvoleur


Ôvoleuressssss.


Ce film est pour présenter la campagne d'information et de recherche sur les vols et les destructions des œuvres d'art des musées des pays en guerre (Irak, Syrie,Afghanistan, République centrafricaine, Sud Soudan, Libye, etc..), par exemple celles des géants de Bamiyan et du musée de Mossoul. Certaines œuvres d'art disparues ont réapparu dans les salles des ventes de New York, Pékin, Londres, Berlin, et surtout Paris ( affaire du commissaire priseur de Drouot).


Pour l'illustrer nous avons trouvé un film d'une équipe de chercheurs Japonais sur les géants de Bamiyan et la mise en 3D du géant couché de plus de 300 mètres de long entre les deux géants debout dans une vallée verte entourée de montagnes désertiques.


Voila des œuvres que nous ne verrons plus par la fautes des ……..


En savoir plus: dossier de presse Français et anglais


L’UNESCO et le Comité Colbert s’unissent en faveur du patrimoine et de la créativité

 
L’UNESCO et le Comité Colbert, une institution française qui rassemble des maisons du luxe et des institutions culturelles, lancent ensemble le 23 juin une campagne d’affichage dans le but de sensibiliser le grand public à la nécessité de promouvoir la créativité et la sauvegarde du patrimoine culturel.  
Sous le hashtag #Engagés pour le patrimoine et la créativité, l’UNESCO et le Comité Colbert, en collaboration avec la Douane française et avec le soutien de la société JC Decaux, invitent chacun à être acteur de la promotion et de la protection du patrimoine et de la créativité. Des panneaux d’affichage avec ce message et un visuel seront placés dans les aéroports français et dans les rues de Paris cet été.  
L’UNESCO promeut la créativité et son rôle dans le développement des sociétés à travers de nombreux programmes, en particulier dans le cadre de la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles.  
Parmi les autres outils en faveur de la protection du patrimoine, l’UNESCO compte plusieurs Conventions culturelles, notamment pour la protection du patrimoine mondial (1972), le patrimoine culturel immatériel (2003) et la lutte contre le trafic illicite des biens culturels (1970). Ces outils ont vocation à mobiliser les individus et les institutions culturelles et à renforcer l’action des gouvernements pour la valorisation de la culture, la lutte contre le trafic illicite et la destruction du patrimoine.  
Pour la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, « Le vol, le pillage, le trafic illicite de biens culturels sont une négation pure et simple des peuples. Ils ravalent l’histoire au rang de marchandise. Ils portent un préjudice grave, souvent irréversible, à la mémoire collective et à la cohésion sociale. La culture est un moteur de création, d’inspiration, de dépassement et chacun de nous peut aider à la faire vivre. » De son côté, le Comité Colbert s’appuie sur un riche patrimoine français de savoir-faire pour faire éclore créativité et innovation qui sont au coeur de ses valeurs et doivent être défendues. « Seul le strict respect de la propriété intellectuelle qui assure au créateur la juste rémunération de son art peut permettre à la créativité de s’exprimer, d’être reconnue et de rayonner » souligne Elisabeth Ponsolle des Portes, Déléguée générale du Comité Colbert.  
Cette campagne pilote à vocation internationale appelle chacun à relayer ce message sur les réseaux sociaux et à devenir acteur de la protection du patrimoine et de la promotion de la créativité.    
A savoir :  
UNESCO : Créée en 1945, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture, défend le patrimoine comme source d’identité et de cohésion et promeut la créativité dans l’édification de sociétés ouvertes, inclusives et pluralistes. La diversité culturelle est au coeur des sociétés du savoir dynamiques, innovantes et pluralistes. Aucun développement ne peut être durable sans prise en compte de la dimension culturelle.http://fr.unesco.org/themes/protéger-notre-patrimoine-et-favoriser-la-créativité  
Comité Colbert : Crée en 1954, le Comité Colbert rassemble 80 maisons françaises du luxe et 14 institutions culturelles. Elles oeuvrent ensemble au rayonnement international de l’art de vivre à la française. Le Comité Colbert a un statut consultatif auprès de l’UNESCO dans le cadre de la convention de 2003 sur le patrimoine immatériel.     Pour l’UNESCO Lucía Iglesias Kuntz Secteur des relations extérieures et de l’information du public +33 (0)1 45 68 17 02 l.iglesias@unesco.org   Pour le Comité Colbert Heymann, Renoult Associées Agnès Renoult & Lucie Cazassus + 33 (0)1 44 61 76 76 l.cazassus@heymann-renoult.com    
UNESCO and the Comité Colbert unite to promote cultural heritage and creativity  
On June 23, UNESCO and the Comité Colbert, an association of French luxury houses and cultural institutions, are launching a poster campaign to raise public awareness of the need to foster creativity and safeguard cultural heritage.  
Under the hashtag #Committed to heritage and creativity, UNESCO and the Comité Colbert, in collaboration with French Customs and with the support of the company JC Decaux, invite each individual to play a part in protecting heritage and encouraging creativity. Posters bearing this message and a visual will be visible in French airports and the streets of Paris this summer.  
UNESCO works to promote creativity and its role in societal development through many programs, especially in connection with the 2005 Convention on the Protection and Promotion of the Diversity of Cultural Expressions.  
UNESCO draws on several legal instruments to protect cultural heritage, including the Convention Concerning the Protection of the World Cultural and Natural Heritage (1972), the Convention for the Safeguarding of the Intangible Cultural Heritage (2003), and the Convention on the Means of Prohibiting and Preventing the Illicit Import, Export and Transfer of Ownership of Cultural Property (1970). The purpose of these international conventions is to mobilize individuals and cultural institutions and strengthen action by governments to recognize the importance of culture, fight illicit trafficking and combat the destruction of heritage.  
In an address, the Director General of UNESCO, Irina Bokova, has declared that “the theft, pillage and illicit trade in artefacts are the outright negation of peoples. They reduce history to the level of merchandise. They are seriously detrimental, and often irreversibly so, to the collective memory and social cohesion. Culture is a driver of creativity, inspiration and the urge to surpass oneself, and each of us can play a part in keeping it alive.” As for the Comité Colbert, it can draw on France's rich heritage of craftsmanship to nourish creativity and innovation, its core values, which must be advocated. “Creativity cannot express itself, gain recognition and prosper unless intellectual property rights are strictly respected, for this ensures that creators receive fair compensation for their labors,” notes Elisabeth Ponsolle des Portes, President and CEO of the Comité Colbert.  
Intended to be international in scope, this pilot campaign calls on each individual to spread this message in the social media and play a part in protecting heritage and fostering creativity.    
Facts to know:  
UNESCO: Set up in 1945, the United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization works to safeguard heritage as a source of identity and cohesion and to foster creativity, which helps build open, inclusive and pluralistic societies. Cultural diversity is at the heart of vibrant, innovative and prosperous knowledge societies and UNESCO is convinced that no development can be sustainable without a strong culture component. (See more at: http://en.unesco.org/themes/protecting-our-heritage-and-fostering-creativity#sthash.94yxwD2k.dpuf)  
Comité Colbert: Founded in 1954, the Comité Colbert has a membership of 80 French luxury houses and 14 cultural institutions. Collectively, they work to promote French Art de Vivre at international level. The Comité Colbert has consultative status with UNESCO in matters pertaining to the 2003 Convention for the Safeguarding of the Intangible Cultural Heritage.  
For more information:  
For UNESCO Lucía Iglesias Kuntz Sector for External Relations & Public Information +33 (0)1 45 68 17 02 l.iglesias@unesco.org  
For the Comité Colbert Heymann, Renoult Associées Agnès Renoult & Lucie Cazassus + 33 (0)1 44 61 76 76 l.cazassus@heymann-renoult.com  
29