savior+

Festival Images Vevey


Samedi 10 septembre 2016, nous avons pu voir presque toutes les expositions du Festival Images Vevey.

Il faisait beau et chaud, le lac Leman était "MAGNIFIQUE". C'était le jour du marché. Les stands des marchands de poissons, fruits et légumes, pains, beurre, oeufs, fromages…. cotoyaient les stands des associations pour les "Votations", ainsi que les nombreux visiteurs du Festival.
Nous avons déjeuné dans une petite rue piétonne, bu un petit Fendant des vignes du bord du lac. Que demande le peuple!! Oui, il faut voir et revoir les expositions du "Festival Images Vevey".

Alors si vous n'avez pas le temps d'aller faire un tour au bord du lac entre le 10 septembre et le 02 octobre 2016, nous vous proposons un montage des images du "dossier de presse".La prochaine édition en 2018. Bonne immersion dans photographie "Conceptuel-vision"


3
BENI BISCHOF SUISSE 1976
BBB
Artiste inclassable, Beni Bischof recourt à la photographie par la ré-appropriation d’images existantes trouvées sur internet ou détournées des médias traditionnels. En s’inscrivant dans une filiation dadaïste mâtinée d’esprit néo-punk, ses manipulations numériques absurdes et ses interventions pleines d’humour bousculent les habitudes visuelles du spectateur, tout révélant la banalité et la standardisation des images auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement. Beni Bischof a été nominé par Stefano Stoll au Prix Découverte des Rencontres d’Arles 2016, aux côtés de neuf autres artistes émergents.


Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie:
Ces images habillent la Pallet House de I-Beam Design, transformant le Bar du Festival en une installation artistique. Une façon unique pour les visiteurs de se plonger dans l’univers déjanté de l’artiste saint-gallois et d’y déguster une Beni Bischof Beer spécialement concoctée par la Brasserie du Haut-Lac. (photo : photomontage)


4
TERRY BROWN & GORDON STETTINIUS ETATS-UNIS 1962 & 1966
MANGINI STUDIO
Durant huit ans, Gordon Stettinius a joué avec son image en se laissant pousser les cheveux, en les teignant ou en se sculptant la barbe pour se faire tirer régulièrement le portrait par Terry Brown, dans la plus pure tradition américaine de la photographie de studio. Au fi l des transformations, il se confronte au regard de la communauté et ce qui était au départ un simple projet artistique le plonge dans une profonde introspection. Cette série loufoque illustre l’absurdité des préjugés liés à l’apparence physique au travers une galerie de personnages hauts en couleur toujours incarnés par Stettinius lui-même, donnant l’impression qu’il a vécu 1001 vies.
Les photographies de la série sont tirées du livre Mangini Studio édité par Candela Books (Richmond) en 2014
Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie:
Cette galerie de portraits est exposée sur des panneaux format mondial devant la Salle del Castillo, faisant un clin d’oeil au slogan du Festival 2016 « Soignez votre Image(s) ! »


6
EDOARDO DELILLE | ITALIE | 1974 |
WE SPLASH
Pour la fontaine : une scénographie originale du Festival Images Vevey Pour les cannes à pêche : une scénographie originale du Festival Images Vevey et de l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne, Stefano Calia, Keenan Rush
Une production de Festival Images Vevey en collaboration avec la Ville de Vevey
Prenant le thème de l’immersion au pied de la lettre, la série We Splash résulte d’un projet photographique participatif réalisé en juillet 2016 à Vevey. L’Italien poursuit ici son questionnement sur les frontières en jouant avec les limites entre air et eau à travers le saut. Pendant deux jours, plus de 40 habitants de la Riviera ont été immortalisés par Delille en deux temps : au moment où ils se jetaient dans le lac, puis sous l’eau grâce à un dispositif de prise de vue submersible. Cette série de baigneurs illustre les liens étroits qu’entretient la population locale avec le Léman, lorsque les beaux jours arrivent.
Scénographie: Le Festival Images présente ces photographies en grand format sur deux installations se rapportant directement à l’élément aquatique : la première sur les échafaudages autour de la Fontaine du Sauveur, le temps de sa rénovation, et la seconde sur le Quai Perdonnet au bout de cannes à pêche géantes conçues spécialement pour ce projet.


7
CRISTINA DE MIDDEL ESPAGNE 1961
THE PERFECT MAN
A l’occasion de la récente ouverture du Chaplin’s World au sein du manoir où Charlie Chaplin a vécu ses 25 dernières années, le Festival Images co-produit la nouvelle série de Cristina de Middel. Cette photographe espagnole a une relation de longue date avec l’événement veveysan : la première exposition personnelle de sa carrière (Polyspam) a eu lieu en 2010 lors du Festival Images et elle y est revenue en 2014 présenter Party. Enfin, en 2013, l’Espace Images a exposé The Afronauts. Cette nouvelle série prend comme point de départ une parade annuelle de Charlie Chaplin à Adipur, en Inde. En documentant cette ré-appropriation de la culture occidentale par la population indienne, Cristina de Middel construit une narration pour questionner avec humour les conditions de travail dans les pays en plein développement économique et le rôle de l’homme dans une société post-industrielle.
Une scénographie originale du Festival Images Vevey Une production du Festival Images Vevey en collaboration avec Chaplin’s World
Scénographie:
La série est exposée autour de la célèbre statue de Charlie Chaplin sur le Quai Perdonnet, devant laquelle les touristes aiment à prendre des selfies, ainsi que dans une galerie en intérieur.


8
STEPHEN GILL ANGLETERRE 1971
COEXISTENCE
Depuis plus de 25 ans, Stephen Gill ne cesse de mettre à l’épreuve les limites que la photographie lui impose. Il explore diverses techniques insolites en enterrant ses tirages, en réalisant des collages avec des fleurs et des graines ou en insérant directement des objets et des insectes dans son boîtier photographique. Pour cette série, il prélève l’eau d’un bassin au pied du château d’eau de Dudelange et y immerge son appareil photo. L’eau devient le filtre à travers lequel il décide de regarder les habitants de cette ville. L’histoire se fait alors substance en venant imprégner littéralement le matériau photographique.
Cette série a été réalisée en réponse à une commande passée par le Centre National de l’Audiovisuel du Luxembourg à Dudelange. Les photographies de cette série sont tirées du livre Coexistence édité par l’artiste en 2012
Une scénographie originale du Festival Images Vevey et de l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne, Judith Chauvel-Lévy, Mathieu Lang, Leos Llambias
Scénographie: Exposées autour de la fontaine du Jardin du Rivage, les photos de la série sont enduites d’un vernis hydrosoluble. Les visiteurs seront invités à les asperger d’eau afin de les révéler.


10
GRACIELA ITURBIDE MEXIQUE 1942
HOMENAJE
Graciela Iturbide est l’une des plus importantes et prolifiques photographes mexicaines. Depuis plus de 50 ans, celle qui fut l’assistante de Manuel Álvarez Bravo a constitué une oeuvre intense en documentant notamment l’histoire et la culture de son pays natal. Le Festival Images a conçu une installation pour rendre hommage à cette grande dame de la photographie en noir et blanc et en particulier à son bref passage à Vevey en 2009. Lors de sa visite éclair, elle avait photographié un des fameux platanes du Quai Perdonnet aujourd’hui disparu. La photo de cet arbre est placée à proximité du lieu de prise de vue. Cette installation est complétée par sa célèbre série Pajaros, un travail fascinant débuté dans les années 1980 et qui réunit les nombreuses photographies d’oiseaux réalisées par Iturbide au cours de ses voyages.
Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie:
L’image de l’arbre est installée sur la façade de la Bibliothèque municipale. En face, imprimées sur des tissus flottant au vent, les images des oiseaux sont accrochées dans un arbre sur les quais de Vevey, évoquant avec poésie l’arbre disparu.


12
MATT LIPPS ETATS-UNIS 1975
LIBRARY
Depuis plus de dix ans, Matt Lipps découpe des images d’archives qu’il dispose sur des étagères, à la manière d’un cabinet de curiosités. Pour cette série, Matt Lipps a puisé dans The Library of Photography, un ensemble de 17 volumes publié entre 1970 et 1972 par Time-Life Books. Il y a sélectionné, découpé et assemblé près de 500 éléments – objets, animaux ou figures humaines - qui forment une sorte d’encyclopédie visuelle retraçant 40 ans d’histoire de la photographie. Par l’utilisation de collage, de mises en scène et de natures mortes, Library rend hommage à la photographie analogique et pose la question de l’avenir des images numériques.
Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie
Ces photographies sont imprimées sur de grandes bâches accrochées entre les piliers de la Grenette, sur la Place du Marché, un lieu où se déroule toute les semaines une brocante.


13
CHEMA MADOZ ESPAGNE 1958
DÉTOURNEMENT POÉTIQUE
Pleines d’humour et d’absurde, les natures mortes de Chema Madoz sont comme le reflet de son propre monde intérieur. Par un jeu surprenant d’assemblage d’objets familiers, chaque image constitue un poème visuel nous plongeant dans un monde imaginaire qui brouille en permanence les frontières entre réalité et fiction. En accrochant un nuage aux branches d’un arbre ou en posant un rapporteur sur l’horizon, il transfigure ces éléments du quotidien dans une rêverie défiant les lois de la physique et du réalisme.
Scénographie
Ces images sont exposées sur la façade d’Holdigaz : sur une bâche monumentale et collées en grand format sur les vitrines de l’entreprise.
Réalisé avec le soutien de Holdigaz SA


14
GUIDO MOCAFICO ITALIE 1962
101 PACKSHOTS Appelé par les plus importantes marques de luxe, Guido Mocafico est l’un des maîtres incontestés de la nature morte et du «packshot», une prise de vue propre à la photographie publicitaire de produits de luxe. Cette série présente une collection de parfums bon marché que Guido Mocafico a constituée depuis plus de 25 ans dans les solderies du quartier parisien de Belleville. Le photographe shoote comme des parfums de grandes marques ces bouteilles aux formes suggestives et aux noms évocateurs. Sous forme d’hommage amusé à ses nombreux travaux pour l’industrie du luxe, Mocafico pointe l’omniprésence des marques dans notre société de consommation en nous plongeant au coeur de ce marché parallèle de la parfumerie.
Réalisé avec le soutien du Centre Manor Vevey. Les photographies de cette série sont tirées du livre 101 Packshots édité par l’artiste en 2013. Dans la Salle del Castillo, le Festival Images Vevey propose Blaschka, un autre projet de Guido Mocafico
Scénographie
Comme un clin d’oeil, ces photos sont exposées sur la façade du plus grand centre commercial de la ville et les flacons originaux dans des vitrines à l’intérieur de la Salle del Castillo.


15
ASAKO NARAHASHI JAPON 1959
HALF AWAKE AND HALF ASLEEP IN THE WATER
Pour cette série sur laquelle l’artiste japonaise travaille depuis 2000, Asako Narahashi photographie les côtes du Japon ou ses symboles naturels et architecturaux en s’immergeant dans la mer. Une connexion inattendue entre l’eau et la terre émerge de ces images et des sentiments ambivalents mêlant mal de mer et plaisir de flotter envahissent le spectateur.
Une scénographie originale du Festival Images Vevey et de l’ECAL/Ecole cantonale d’art de Lausanne, Arthur Desmet, Marie Millière, Arthur Monnereau
Scénographie:
nstallées sur des structures flottant sur le lac, les images oscillent au gré des vagues et des courants du Léman grâce à un ingénieux dispositif hydromécanique.


16
CHRISTIANE NILL & LIONEL HENRIOD SUISSE 1967 & 1978
LET’S PLAY
Let’s Play est un projet qui aspire à mettre un visage sur la Suisse créative d’aujourd’hui. Depuis 2012, plasticiens, architectes et designers – toutes générations et régions linguistiques confondues – se prêtent régulièrement au jeu d’une séance de portrait inhabituelle. Chaque participant se voit d’abord remettre une boîte de plots en bois de diverses formes, puis dispose de 30 minutes pour créer une forme libre, avec pour seule contrainte d’utiliser trois pièces imposées par le joueur précédent. Le résultat est ensuite photographié et présenté à côté de son créateur. Au fil de ces diptyques, le spectateur réalise à quel point l’esthétique des compositions est proche du langage formel développé par ces personnalités.
Une scénographie originale du Festival Images Vevey
En partenariat avec le Musée suisse du jeu
Les photographies de cette série sont tirées du livre Let’s Play co-édité par Till Schaap Edition - Genoud et Visarte Vaud


17
MARTIN PARR ANGLETERRE 1952
THINK OF SWITZERLAND
Martin Parr est considéré comme l’un des photographes majeurs de sa génération. Depuis quarante ans, il livre une vision mordante de la société contemporaine, avec en ligne de mire les dérives des loisirs populaires et du tourisme de masse. Le Festival Images présente une photographie tirée d’une série sur la Suisse réalisée en 2012 par le photographe anglais. On y voit en gros plan un touriste vu de dos admirant les montagnes à Zermatt, comme incrusté dans le panorama. Cette installation accueille les visiteurs au Festival, qui pourront ensuite découvrir l’exposition You and Martin are a Pa(i)rr dans la Salle del Castillo (voir section « expositions en intérieur », n° 47).
Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie
Cette image est placée sur la façade de la BCV, en face de la gare de Vevey, en continuité avec le paysage alpin visible derrière ce bâtiment. (photo : photomontage)
Dans la section « expositions intérieures », le Festival Images présente You and Martin are a Pa(i)rr (voir plan n°47)


18
PIERRE ET GILLES FRANCE 1950 & 1953
DANS LE PORT DU HAVRE A LA FENÊTRE
L’esthétique de Pierre et Gilles impose un univers visuel à part entière depuis plus de 40 ans. Leurs portraits colorés aux décors très travaillés transportent le spectateur dans un monde onirique et fantasque où se mêlent culture pop, burlesque et érotisme. Les deux artistes puisent leurs sources d’inspiration notamment dans l’imagerie religieuse, le cinéma de Bollywood et l’iconographie gay. Ils ont aussi marqué la culture populaire en réalisant des pochettes de disques pour des stars de la chanson des années 1980 comme Boy George, Nina Hagen ou Etienne Daho. Réalisée pour le groupe culte Mikado, l’oeuvre A la fenêtre, rappelle leur contribution au monde de la musique, tandis que la pièce Dans le port du Havre met en scène un jeune marin immergé dans une eau trouble.
Scénographie
Deux images sont exposées sur des bâches monumentales : Dans le port du Havre sur l’ancienne Prison de Vevey, qui se réfère directement au thème de l’immersion et A la fenêtre sur la façade de l’Hôtel des Trois Couronnes. (photo : photomontage)
L’installation A la fenêtre est réalisée avec le soutien de l’Hôtel des Trois Couronnes


23
LAURIE SIMMONS ETATS-UNIS 1949
WATER BALLET
Depuis presque 40 ans, le travail de Laurie Simmons interroge les représentations de la femme véhiculées par les mass media et la publicité et contribue à la critique féministe des structures de pouvoir. Pour la série Water Ballet (1980-1981), elle photographie ses amis, dont Cindy Sherman, qui s’adonnent à une chorégraphie sous-marine dans une piscine. Cette série historique, inspirée par l’esthétique des ballets aquatiques en vogue dans le cinéma américain des années 1940 et 1950, montre des corps d’hommes et de femmes qui nagent dans une totale liberté de mouvement, comme affranchis des carcans de la société.
Scénographie
Le Festival présente cette série en grand format dans des vitrines rétro-éclairées, simulant la vision à travers un hublot dans une piscine ou un aquarium.


24
BERNDNAUT SMILDE PAYS-BAS 1978
NIMBUS
Avec la série Nimbus, Berndnaut Smilde mêle l’artistique au scientifique. A l’aide d’une machine à fumée et d’un produit fixateur, ce plasticien fabrique de véritables nuages qui flottent au-dessus du sol pendant quelques instants, avant de disparaître. Ces installations temporaires prennent place dans des architectures telles que musées, galeries, églises, immeubles abandonnés, hôtels ou châteaux. L’artiste interroge la nature même de l’oeuvre d’art en portant fréquemment son choix sur des lieux d’expositions. En provoquant des phénomènes naturels dans des intérieurs urbains, cette série engage également une réflexion sur notre rapport à l’environnement.
Scénographie
Les nuages de Smilde sont placés de part et d’autre des voies de chemins de fer, l’image Nimbus d’Aspremont étant présentée en format monumental sur la façade d’Andritz Hydro, entreprise spécialisée dans les systèmes qui transforment l’énergie hydraulique en électricité.


26
MATJAZ TANCIC SLOVÉNIE 1982
3DPRK
Invité par le Koryo Studio, première galerie occidentale à travailler en Corée du Nord, à réaliser un projet photographique dans ce pays, Matjaž Tancic décide de montrer une autre image que celle véhiculée par les médias. Il se focalise alors sur les individus, réalisant une galerie de portraits en 3D de ces « Monsieur et Madame tout le monde » dans l’un des pays les plus fermés du monde. Cette technique a été choisie sciemment, afin de s’approcher au plus près du quotidien de ces gens vivant derrière ce qu’il reste du rideau de fer. Ce travail résonne avec l’histoire personnelle du photographe, né dans un pays communiste.
Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie
Sur la place Scanavin, ces images sont visibles à travers des parois dans lesquelles seront installées des lunettes 3D, comme autant de jumelles permettant de s’immerger de loin dans ce pays dont toutes les représentations sont contrôlées par le gouvernement.


29
XU YONG CHINE 1954
NEGATIVES
Ces images ont été prises par Xu Yong le 4 juin 1989 lors des protestations de Tienanmen et conservées jusqu’ici en secret par le photographe chinois. Témoignage unique de cette révolution réprimée violemment par le régime, ces images sont présentées en négatif, forçant le regard du spectateur à s’attarder pour les décrypter, se plonger dans l’Histoire et contourner la censure. Pour les voir en positif, les visiteurs utiliseront un outil d’inversion des couleurs disponible dans les réglages des smartphones.
Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie
La série est exposée sur la Place de l’Hôtel de Ville, un bâtiment hébergeant la vie politique de la ville de Vevey.


31
JAMES CASEBERE ETATS-UNIS 1953
IMMERSION
L’exposition présente une dizaine de photographies de James Casebere, président du jury du Grand Prix Images Vevey 2015/2016. Depuis le milieu des années 1970, le travail de cet artiste américain majeur explore les frontières entre réel et illusion en créant des maquettes d’architecture. Ses images mettent en scène des institutions de pouvoir et de contrôle ou encore des bâtiments à l’architecture caractéristique. Vidées de toute présence humaine, ces maquettes sont souvent frappées d’inondation et évoquent alors l’impuissance de la civilisation face aux forces destructrices de la nature. En nous donnant à voir des institutions qui prennent littéralement l’eau, son travail nous renvoie à ce sentiment généralisé de malaise et de vide qui habite nos sociétés.
Espace Images Vevey
Scénographie
Ces photographies sont une sélection de la grande rétrospective de James Casebere présentée à la Haus der Kunst de Munich en 2016.
L’Espace Images Vevey est soutenu par la Fondation Nestlé pour l’art


33
WALTER CHANDOHA ETATS-UNIS 1920
THE CAT PHOTOGRAPHER
Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, Walter Chan»doha a constitué une impressionnante galerie de portraits de chats, déclinés sous toutes les formes possibles et imaginables : posters, calendriers, puzzles, T-shirts, emballages de nourriture pour animaux, etc. The Cat Photographer rend hommage à ce genre longtemps déconsidéré au travers d’une soixantaine de clichés emblématiques. Délicieusement kitsch, ces images ont ouvert la voie dans le secteur de la photographie animalière commerciale. Par un usage décomplexé de fonds aux couleurs éclatantes et un soin particulier porté à l’éclairage, Chandoha a su donner une touche de glamour inimitable à ces animaux. Cette série fait l’objet d’une publication hommage éditée chez Aperture en 2015.
Une scénographie originale du Festival Images Vevey Salle del Castillo
Les photographies de cette série sont tirées du livre Walter Chandoha : The Cat Photographer, édité par Aperture en 2015
Scénographie
Cette série est présentée dans la Salle del Castillo. Les visiteurs pourront repartir avec un poster d’une des images exposées.


34
MAT COLLISHAW ANGLETERRE 1966
IN CAMERA
Musée historique / Confrérie des Vignerons
In Camera est conçue autour des archives photographiques de la Bibliothèque de Birmingham, à partir d’une série de douze négatifs de scènes de crimes, effectués pour le compte de la police de la ville anglaise dans les années 1930 et 1940. Dans les combles du Musée historique, l’installation présente chaque scène reproduite en transparence avec une encre phosphorescente et exposée dans une vitrine individuelle. A la lumière de flashs intermittents, ces images surgies d’un autre temps se révèlent brièvement aux yeux des spectateurs plongés dans l’obscurité. Collishaw a extrait ces archives de leur fonction documentaire pour semer le trouble dans notre esprit. L’absence de toute présence humaine dans ces scènes éveille instinctivement notre curiosité : chacun est amené à s’approprier les images en tirant ses propres conclusions sur les crimes qui se sont joués dans ces décors énigmatiques.
Scénographie
Ces images d’archives sont présentées dans les combles du musée historique de Vevey, dans une installation immersive créée par l’artiste.


35
MAT COLLISHAW ANGLETERRE 1966
THE END OF INNOCENCE
Eglise Sainte-Claire
Avec The End of Innocence, Mat Collishaw met en scène au travers d’une recréation numérique le dialogue entre deux oeuvres d’art iconiques : le portrait du pape Innocent»X, peint par Diego Velázquez en 1650, et sa ré-interprétation moderne par Francis Bacon en 1953. Cette installation se présente comme une pluie de pixels lumineux, où le tableau de l’artiste irlandais se superpose à celui du maître espagnol dans un jeu perpétuel de fondus enchaînés. A mi-chemin entre figuration et abstraction, cette oeuvre hypnotique évoque la superficialité des représentations que génèrent nos sociétés hyper-connectées, à une époque où clouds, appareils mobiles et réseaux sociaux régissent notre quotidien en nous submergeant d’un flot incessant d’images.
Scénographie
L’installation est exposée en format monumental dans le choeur de l’Eglise Sainte-Claire.


39
HANS-PETER FELDMANN ALLEMAGNE 1941
100 YEARS
Salle del Castillo
Hans-Peter Feldmann est un des pères de la ré-appropriation photographique. Il intervient pourtant en tant que photographe pour la série 100 Years, qui présente 101 portraits en noir et blanc de ses parents, amis et connaissances. Réalisée entre 1997 et 2000, cette série monumentale recompose toutes les étapes d’une vie humaine, à raison d’un portrait par année en commençant par un bébé âgé de huit jours pour finir avec une femme centenaire. Pour le spectateur, c’est l’occasion unique de s’immerger au coeur d’une vie entière, recréée ici de toute pièce par l’artiste. Chacun peut se plonger dans ses souvenirs, se situer dans le moment présent et se projeter dans le futur.
Scénographie
Au coeur d’une installation de plus de 50 mètres linéaires, le spectateur pourra se plonger dans cette ligne de vie installée dans la Grande Salle del Castillo.


46 GUIDO MOCAFICO ITALIE 1962
BLASCHKA
Cette série tient son nom de Leopold et Rudolf Blaschka, verriers originaires de Bohème installés à Dresden. Entre le milieu du 19e siècle jusque dans les années 1930, ce père et son fils réalisent ces surprenantes reproductions d’invertébrés (méduses, anémones et étoiles de mer, poulpes, etc.) comme supports d’étude pour des musées d’histoires naturels ou des universités. D’un réalisme touchant à la perfection, ces objets en verre teinté sont photographiés par Mocafico, maître incontesté de la nature morte, comme des bijoux ou des objets précieux.
Une production du Festival Images Vevey, de Créatives et de Vertiges Prod
En partenariat avec Samsung
Réalisation du fi lm en réalité virtuelle : Sébastien Devrient Installation et conseils : Centre de sports subaquatiques Vevey Cette série fait l’objet d’une publication à paraître aux éditions Steidl (Göttingen)
Sur la façade du Centre Manor Vevey, le Festival Images Vevey propose 101 Packshots, un autre projet de Guido Mocafi co
Une scénographie originale du Festival Images Vevey Quai Roussy et Salle del Castillo
Scénographie
Le Festival Images restitue ses animaux à leur environnement naturel en présentant cette exposition entièrement immergée dans l’eau et dont l’emplacement est indiqué par la présence de bouées. Grâce à des casques de réalité virtuelle, les spectateurs peuvent ainsi admirer ces images plongées dans le lac Léman.


49
MICHAEL SCHIRNER ALLEMAGNE 1941
BYE BYE
Salle del Castillo
Michael Schirner se ré-approprie une série de clichés historiques en travaillant à partir d’images trouvées dans les journaux et sur internet, ou encore d’extraits de films et d’émissions de télévision. De la mort d’un soldat républicain par Robert Capa en 1936 à la dernière apparition de Lady Di vivante prise par vidéo surveillance en 1997 : l’artiste efface les éléments qui rendraient a priori ces images identifiables du premier coup d’oeil. Par ce jeu habile de disparitions, le spectateur est appelé à replonger dans sa mémoire photographique pour reconstituer l’ensemble de l’image et l’événement historique auquel elle se réfère.
Les photographies de cette série sont tirées du livre BYE BYE, édité par Distanz Verlag en 2010


51
ALEC SOTH ETATS-UNIS 1969
VIEW FROM MY HOTEL WINDOW, TOKYO
En réponse à une commande passée par le New York Times Magazine, cette série retrace le séjour d’Alec Soth à Tokyo. Le photographe américain prend ici le contre-pied de l’habituel reportage de voyage en descendant cinq nuits au Park Hyatt Hotel, où a été tourné le film Lost In Translation, sans jamais sortir sa chambre. Au lieu de partir à la découverte de la ville, il l’amène à lui en louant divers services proposés sur Internet : groupe de chanteuses ganguro, chef sushi, maître de cérémonie du thé, professeur de japonais, conseiller pour expatriés ou encore expert en séduction.
Réalisé avec le soutien de l’Hôtel des Trois Couronnes
Une scénographie originale du Festival Images Vevey Hôtel des Trois Couronnes
Scénographie
Cette série est présentée dans l’atmosphère feutrée et luxueuse d’une suite de l’Hôtel des Trois Couronnes, en clin d’oeil au lieu de prise de vue de ces images. La suite est ouverte au public durant les heures d’exploitations. Les visiteurs ont également la possibilité de réserver cette suite pour y passer la nuit (tarifs disponibles à la réception de l’Hôtel des Trois Couronnes).


53
STÉPHANE WINTER SUISSE 1974
DIE WINTER
Local d’Art Contemporain LAC
Commencée il y a plus de vingt ans, cette série puise ses racines dans la propre histoire de Stéphane Winter. Né en Corée du Sud, le photographe est âgé d’une année lorsqu’il est adopté par un couple de Suisses. Vers ses quinze ans, il se met à photographier ses parents adoptifs. Entre mises en scène et moments saisis sur le vif, ses images pleines d’humour et de tendresse évoquent les petits bonheurs quotidiens, jusqu’au décès du père du photographe en 2011. En portant un regard positif et décalé sur sa propre adoption, Winter nous amène à repenser notre vision de la famille traditionnelle, et nous invite à nous défaire de nos idées reçues.
Dans le cadre de cette exposition, le Festival Images Vevey et les Editions Gwinzegal co-éditent une publication faisant partie intégrante de ce travail


56
CYRIL HATT FRANCE 1975
LE PICOTIN
Au travers d’une installation photographique et poétique à l’image de la personnalité chaleureuse qu’était Claude Nobs, Cyril Hatt invite le public au sein de son mythique chalet Le Picotin, dont l’existence est connue de tous les festivaliers mais que seuls quelques privilégiés ont eu la chance de visiter. Juke-boxes, couvre-chefs, photos souvenirs, oeuvres d’art, disques vinyle collectors, ainsi que toute une panoplie d’instruments de musique reconstitués en volume à grands coups d’instantanés, de scotch et d’agrafes : cette immense et fantasque collection nous plonge dans l’intimité du Picotin, au coeur d’une vie faite de passions et de rencontres. Cette exposition a été présentée au Montreux Jazz Festival du 1er au 16 juillet (niveau B5 du 2m2c) avant de déménager à Vevey pour le Festival Images dans une version augmentée.
Réalisé avec le soutien du Fonds culturel Riviera Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Une production du Festival Images Vevey et du Montreux Jazz Festival


59
CHRISTIAN PATTERSON | ETATS-UNIS | 1972
GONG GO - GRAND PRIX IMAGES VEVEY 2015-2016
Grand Café des Mouettes
L’installation Gong Co. reconstitue une épicerie familiale du Mississippi qui a aujourd’hui fermé ses portes et dont Christian Patterson a récupéré une partie du mobilier ainsi que conservé et photographié de nombreux produits. Lorsque l’artiste américain découvre il y a quelques années cette boutique, le lieu lui apparaît comme un musée suspendu dans le temps. Il se rappelle alors la phrase prémonitoire d’Andy Warhol : « All department stores will become museums and all museums will become department stores. » * Son travail interroge le consumérisme, l’immigration et le changement social dans les sociétés capitalistes. Dans cette installation immersive, la photographie ne constitue plus seulement un moyen de représenter la réalité : elle devient la composante d’un récit qui confronte la puissance émotionnelle des images au langage formel des objets.
Une production du Festival Images Vevey
Scénographie
Gong Co. est présenté dans un ancien café abandonné suite à un incendie et hébergeant aujourd’hui un espace d’exposition.
Tous les grands magasins deviendront des musées et tous les musées deviendront des grands magasins.»»
Réalisé avec le soutien de l’Hôtel des Trois Couronnes


60
LAIA ABRIL ESPAGNE 1986
LOBISMULLER - PRIX DU LIVRE
Chaussée de la Guinguette 12
En 1853, Manuel Blanco Romasanta est jugé pour le meurtre de dix-sept personnes : il en avoue neuf, mais déclare ne pas être responsable, car frappé d’une malédiction le transformant en loup. Après plus de 150 ans, cette affaire continue de hanter la mémoire collective en Espagne et d’intriguer criminologues, psychologues et historiens.
D’après de récentes hypothèses, le tueur – prénommé à la naissance Manuela et élevé comme une fille jusqu’à six ans – aurait souffert de pseudo-hermaphrodisme féminin. L’artiste catalane propose une réécriture de la légende de Romasanta à la lumière de l’intersexualité présumée du criminel. Réalisé avec le soutien du Prix du Livre, Lobismuller nous plongera dans un univers photographique empreint d’ambiguïtés, dans lequel se confondent féminin et masculin, science et magie, folklore et faits historiques.
Dans le cadre de cette exposition, Editorial RM (Mexico/Barcelone) et le Festival Images Vevey co-éditent la publication faisant partie intégrante de ce travail


61
LAURENCE AËGERTER FRANCE/PAYS-BAS 1972
PHOTOGRAPHIC TREATMENT - BOURSE NESTLÉ
Chaussée de la Guinguette 12
Ce projet explore l’effet des images sur les personnes atteintes de démence sénile – et plus particulièrement de la maladie d’Alzheimer. Menée en collaboration avec des neurologues, des gérontologues et des psychologues, cette recherche vise à mettre en place un outil thérapeutique basé sur l’image afin d’améliorer le bien-être des patients. Le travail de Laurence Aëgerter s’est fondé sur de récentes études scientifiques ayant démontré que la visualisation d’images et la manipulation de photographies imprimées pouvaient avoir un impact positif sur les malades en stimulant leurs fonctions cognitives.
Scénographie
Les images sont imprimées en utilisant un procédé sérigraphique rendant les photos odorantes au toucher.
Réalisé avec le soutien de Nestlé, Mondriaan Fonds, Zorgbalans, Stichting Stokroos, Amstelring, Fonds Sluyterman van Loo, Stichting RCOAK, Huize plantage, GGZ inGeest et Pius Stichting Comité scientifique de soutien au projet : Prof. Dr. Rose-Marie Dröes, Dr. Debby Gerritsen, Dr. Frans Hoogeveen, Dr. Elsbeth de Ruijter, Prof. Dr. Dick Swaab, Prof. Dr. Philip Scheltens, Dr. Anneke van der Plaats, Dr. Tom van Gestel


62
JOJAKIM CORTIS & ADRIAN SONDEREGGER
ICONS - MENTION LUMIÈRE - BRONCOLOR
Théâtre de Verdure et Jardin du Rivage
Icons questionne le pouvoir de l’image photographique, à l’heure où le numérique permet la réalisation de trucages de toutes sortes. Depuis 2012, le duo a reconstitué dans son studio zurichois une trentaine de clichés historiques. Ils commencent par créer des maquettes reproduisant des photographies célèbres : ils élargissent ensuite le champ de l’image et dévoilent alors les secrets de la fabrication, laissant apparaître tubes de colle, cutters, pinceaux, perceuses et éclairages. Le spectateur est amené à s’interroger sur la construction de ces images aujourd’hui passées dans la mémoire collective.


Cette série fait l’objet d’une publication à paraître en 2017 aux Editions Thames & Hudson (Londres)
Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie En plein air, sur des structures métalliques évoquant le dispositif utilisé en atelier pour les prises de vue.


64


WALTRAUT TAENZLER | ALLEMAGNE | 1953


EYES ON BORDERS - PRIX SPÉCIAL DU JURY


Sous-sol du Théâtre de Verdure



En 2007, une association de shérifs texans lance une plateforme en ligne de protection virtuelle des frontières : un dense réseau de caméras installées tout le long de la frontière mexicaine. N’importe quel internaute pouvait s’inscrire sur le site afin de surveiller en temps réel la frontière et signaler toute activité suspecte. Entre 2009 et 2011, l’artiste allemande s’est connectée régulièrement au site s’improvisant à son tour garde-frontière virtuelle. Son travail autour de captures d’écran de vidéos en direct révèle les méthodes douteuses d’un véritable système de délation participatif, dans une société où la liberté de parole s’est complètement démocratisée via les réseaux sociaux.



Une scénographie originale du Festival Images Vevey
Scénographie:


Cette série est présentée dans un sous-sol, à l’abri des regards, qui évoque une salle de vidéo surveillance.

32