savior+

N’avez-vous rien à déclarer ?

Avant Beaumarchais, on ne retenait que le droit des auteurs de crime à être incarcéré. Depuis, on considère, en France tout du moins (puisque le droit du copyright considère que le droit sur l’œuvre peut être acheté par une entreprise destituant à vie, l’auteur de ses droits), que l’auteur reste propriétaire de son œuvre et touche des subsides pour chaque utilisation de celle-ci. Ainsi, différentes sociétés d’auteurs se sont montées afin de garantir « ce que de droit ». La SAIF, Société des auteurs des arts visuels et de l’image fixe, avec 3500 auteurs, dont 2500 photographes, est l’une de celle-ci. Sa mission est de gérer les droits collectifs et de reverser en fonction du nombre de copies faites à l’année. L’argent provient d’une taxe instaurée sur les supports vierges comme les CD, les DVD vierges et bientôt les clefs USB et les disc dure externe. Olivier Brianceau nous parle de sept ans de défense en commun.
31