savior+

WPP 2015

Galerie Azzedine 18 rue de la Verrerie Paris 4e © Mads Nissen Danemark Scanpix/Panos Pictures WORLD PRESS PHOTO DE L'ANNÉE 2015 Saint-Pétersbourg, Russie. Moment d'intimité entre un couple gay, Jon et Alex, dans le petit appartement d'Alex à Saint-Péterbourg, Russie. La vie des lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres (LGBT) devient de plus en plus difficile en Russie. Les minorités sexuelles sont confrontées à la discrimination juridique et sociale, au harcèlement, et même à de violentes attaques haineuses perpétrées par des groupes religieux et nationalistes conservateurs. © Raphaela Rosella Australie Oculi 1er Prix photos isolées PORTRAITS Moree, Nouvelle-Galle du Sud, Australie. Laurinda, une jeune Kamilaroi de Moree, en Nouvelle-Galles du Sud, Australie, joue avec sa robe en attendant le bus pour l'école du dimanche. En Australie, beaucoup de communautés défavorisées sont confrontées à une pauvreté persistante, au racisme, aux traumatismes transgénérationnels, à la violence, à la drogue et à des nombreux autres obstacles à la santé et au bien-être. © Åsa Sjöström Suède Moment Agency / INSTITUTE pour Socionomen / UNICEF 2e Prix photos isolées VIE QUOTIDIENNE Baroncea, Moldavie. Igor murmure à l'oreille de son ami Renat, à l'école de Baroncea, en Moldavie du nord. C'est l'anniversaire d'Igor et sa grand-mère lui a donné du chocolat à distribuer à ses camarades de classe. La Moldavie est le pays le plus pauvre d'Europe. Au cours de ces dix dernières années, un tiers de la population active a quitté le pays à la recherche d'emplois mieux payés. Les enfants sont souvent gardés par des parents âgés, ou laissés dans des internats d'orphelinats. Igor a un jumeau. Ils ne connaissent pas leur père et leur mère est morte peu après être partie travailler en Russie, lorsqu'ils avaient deux ans. © Sarker Protick Bangladesh 2e Prix reportages VIE QUOTIDIENNE Une santé défaillante et le grand âge confinent chez eux les grands-parents du photographe, John et Prova, à Dhaka, Bangladesh. Leur univers se réduit à une seule pièce. Leurs cheveux blancissent, la peinture des murs s'écaille, il ne reste que des objets. Dans la lumières blanche, la vie de John et Prova semble ralentie et baigner dans une atmosphère laiteuse. Ayant été très proche d'eux dans son enfance et pouvant aller les voir tous les jours, le photographe s'aperçut pourtant à un moment donné qu'il n'avait plus rien à leur dire. Un jour, il fut frappé de voir que la lumière qui pénétrait dans la pièce se diluait dans la blancheur des murs et des portes. Dès lors, le photographe put faire le lien entre ce qu'il voyait et ce qu'il ressentait à propos des vies silencieuses et suspendues de John et Prova. Ce projet a permis au photographe d'établir une nouvelle relation avec des grands-parents dont il avait perdu le contact. © Sergei Ilnitsky Russie European Pressphoto Agency (EPA) 1er Prix photos isolées INFORMATION GÉNÉRALE 26 août, Donetsk, Ukraine. Table de cuisine à Donetsk, Ukraine, le 26 août, journée ou plusieurs quartiers de la ville ont subi des tirs d'artillerie des troupes gouvernementales. Les manifestations de février avaient renversé le leader ukrainien Viktor Ianoukovitch, et installé à sa place le pro-européen Petro Porochenko. Des séparatistes de l'est du pays majoritairement russophone exigent davantage d'autonomie et l'intensification des liens avec la Russie. En avril, les rebelles ont pris possession des bâtiments gouvernementaux et mis en place une république populaire autoproclamée dans les régions orientales de Donetsk et Luhansk. Des heurts entre forces gouvernementales et séparatistes dans les semaines qui suivent font de nombreuses victimes des deux côtés. La Russie effectue des exercices militaires près de la frontière ukrainienne, tandis que des responsables de l'Ukraine et de l'OTAN l'accusent d'armer les rebelles et d'envahir l'Ukraine avec des unités et du personnel militaires, arguement démenti par Moscou. © Ronghui Chen Chine City Express 2e Prix photos isolées SUJETS CONTEMPORAINS Yiwu, Chine. Wei (19 ans) enrobe de poudre rouge des flocons de neige en polystyrène dans une usine de Yiwu, Chine orientale. Il protège ses cheveux d'un bonnet de Noël et utilise au moins six masques faciaux par jour. Selon l'agence de presse gouvernementale chinoise, 600 usines de Yiwu produisent 60% des décorations de Noël mondiales. Le personnel de ces usines est composé en majeure partie de migrants qui travaillent 12 heures par jour pour gagner de 270 à 400 euros par mois. Wei, originaire de la campagne du Guizhou, à 1500 km de là, ne sait pas vraiment ce qu'est Noël, mais il pense que c'est une forme étrangère du nouvel an chinois. © Al Bello USA Getty Images 2e Prix photos isolées SPORTS East Rutherford, New Jersey, Etats-Unis. Odell Beckham des New York Giants marque un touchdown d'une seule main, lors du deuxième quart-temps contre les Dallas Cowboys au stade MetLife à East Rutherford, New Jersey, Etats-Unis, le 23 novembre. Il récupère le ballon malgré des tentatives de diversion, en plongeant en arrière, le bras droit tendu, n'utilisant que trois doigts de la main. Les plus grands footballeurs ont baptisé cette action la "prise de l'année" et le maillot porte par Beckham pendant le match a été exposé plus tard au Pro Football of Fame. © Kacper Kowalski Pologne Panos Pictures 2e Prix PROJETS À LONG TERME 54°33'47.37"N 18°13'42.22"E Kacper est pilote et photographe. Son projet "Effets secondaires" est un documentaire sur la relation complexe entre l'homme et la nature. Les photos ont été prises d'un parapente ou d'un autogire, à près de 150m du sol, principalement dans la région de Gdynia, en Pologne, où vit Kacper. Avec ce projet, il tente de trouver des réponses aux questions qui le préoccupent. Que représente l'environnement naturel pour l'homme ? Est-ce une paysage intacte et vierge ? Ou est-ce un paysage modifié, adapté aux besoins de l'homme ? '"C'est un peu comme si le spectateur était à bord avec moi, et - comme c'est mon cas en cours de vol - n'avait aucune information sur ce qu'il voit. L'admiration pour la forme passe avant toute compréhension du contenu", dit Kacper Kowalski. © Anand Varma USA pour National Geographic Magazine 1er Prix reportages NATURE Quand les spores du fungus Ophiocordyceps infectent une fourmi amazone, elles pénètrent dans son exosquelette puis son cerveau, obligeant leur hôte à quitter le sol de la forêt, son habitat normal, pour grimper dans l'arbre le plus proche. Remplie de fungus, la fourmi mourante s'accroche à une feuille ou à toute autre surface. Des tiges du fungus sortent de son corps et dispersent leurs spores sur les fourmis au sol. Le processus peut alors recommencer. © Tomas van Houtryve Belgique VII pour Harper's Magazine 2e Prix reportages SUJETS CONTEMPORAINS El Dorado County, Californie, Etats-Unis. Collégiens dans une cour du comté d'El Dorado, en Californie. En 2006, les frappes d'un drone sur une école religieuse du village de Chenegai, Pakistan, auraient tué près de 69 enfants. Les Etats-Unis utilisent depuis 2002 des véhicules aériens sans pilotes, ou drones, pour receuillir des renseignements et effectuer des frappes aériennes au Pakistan, au Yémen et en Somalie. Les attaques ont fait un grand nombre de victimes, y compris des centaines de civils. Le photographe a utilisé un petit drone aux Etats-Unis pour photographier des rassemblements devenus des cibles habituelles des frappes aériennes à l'étranger - mariages, funérailles, groupes de perosnnnes en prière ou faisant de l'exercices - ainsi que d'autres sites où l'on utilise des drones, comme les prisons. © Ami Vitale USA 2e Prix photos isolées NATURE Lewa Downs, Northern Kenya. De jeunes guerriers Samburu touchent pour la première fois de leur vie un rhinocéros noir, au Lewa Wildlife Conservancy, au nord du Kenya. Les rhinocéros noirs ont presque disparu du Kenya. Ce jeune rhinocéros, devenu orphelin quand des braconniers ont tué sa mère, a été élevé à Lewa. Si l'on se préoccupe beaucoup de l'effet du braconnage sur les animaux sauvages, on ne s'intéresse cependant guère aux communautés indigènes qui sont en première ligne dans le conflit entre braconniers et gardes-chasse armés. © Darcy Padilla USA Agence VU' 1er Prix PROJETS À LONG TERME Amour familial 1993-2014 "L'histoire complexe de Julie Baird et de sa famille en est une de pauvreté, de sida, de drogue, de logements multiples, de relations, de naissances, de mort et de réunion. En me concentrant sur la lutte d'une femme, j'ai voulu examiner en profondeur les problèmes sociaux des défavorisés et des sidéens, mais également écrire, pour les enfants de Julie, le réci et de la vie de leur mère." - Darcy Padilla © Pete Muller USA Prime pour National Geographic / The Washington 1er Prix reportages INFORMATION GÉNÉRALE Freetown, Sierra Leone. Le personnel médical ramène un homme, en proie au délire final de l'Ebola, dans l'unité d'isolement dont il s'est échappé. © Massimo Sestini Italie 2e Prix photos isolées INFORMATION GÉNÉRALE 7 juin, des réfugiés, serrés dans une embarcation à près de 25km de la côté libyenne, avant leur sauvetage par une frégate italienne participant à l'Opération MARE NOSTRUM (OMN). Le gouvernement italien a mis en place cette opération de recherche et de secours en réponse aux noyades de centaines de migrants au large de l'île de Lampedusa à la fin de l'année 2013. Le nombre de personnes risquant leur vie en traversant la Méditerranée a fortement augmenté en 2014. L'OMN mobilise plusieurs ONG pour tenter non seulement de sauver des vies, mais aussi de fournir une aide médicale, des conseils et un soutien culturel. Des officiers de marine étaient également habilités à arrêter les trafiquants d'êtres humains et à saisir leurs bateaux. En un an d'opération, l'OMN a traduit en justice 330 trafiquants et sauvé plus de 150 000 personnes, dont au moins un quart était des réfugiés venus de Syrie. L'OMN, démantelée en octobre, a été remplacée par TRITON, une opération dirigée par l'agence frontalière de l'UE, Frontex, plus axée sur la surveillance que sur le sauvetage © Jérôme Sessini France Magnum Photos pour De Standaard 2e Prix reportages SPOTS D'INFORMATION 19-21 février, Kiev, Ukraine. Manifestant demandant une assistance médicale pour un camarade atteint par balle. Des manifestations éclatent à Kiev, capitale de l'Ukraine, en novembre 2013, après le rejet d'un accord d'échange avec l'UE par le président Viktor Ianoutkovitch, en faveur d'une intensification des liens avec la Russie. Des milliers de manifestants pro-européens se rassemblent sur la place de l'Indépendance, appelée Maïdan", pour l'occuper pendant plusieurs mois. Cette violence persistante atteint son apogée le 18 février. Au cours des trois jours suivants, plus de 70 personnes, tant manifestants que forces de' l'ordre, sont tuées par balle, chaque protagoniste accusant l'autre d'avoir tiré le premier. Le président Ianoukovitch s'enfuit le 21 février et le pro-européen Petro Porochenko est élu président de l'Ukraine en mai. © Bao Tailiang Chine Chengdu Economic Daily 1er Prix photos isolées SPORTS Rio de Janeiro, Brésil. Le footballeur argentin Lionel Messi regarde le trophée de la Coupe du monde pendant la cérémonie finale au stade Maracana, à Rio de Janeiro, Brésil, le 13 juillet. L'Argentine perd 1-0 contre l'Allemagne, suite à un but marqué par Mario Götze pendant les prolongations. Messi, classé parmi les plus grands footballeurs du monde, obtient le Ballon d'Or du meilleur joueur du tournoi - décision qui suscite une controverse, car il n'a marqué aucun but en phase éliminatoire. © Glenna Gordon USA pour le Time / The Wall Street Journal 2e Prix reportages INFORMATION GÉNÉRALE Abuja, Nigeria. Robes appartenant à trois des filles kidnapées. Histoire : enlèvement de 276 filles, le 14 avril, dans le dortoir de leur lycée à Chibok, ville reculée du Nigeria septentrional, perpétré par le groupe de militants islamistes Boko Haram (dont la traduction est approximativement "Education occidentale interdite"). Boko Haram vise à créer un Etat islamique au Nigeria, et s'oppose à l'éducation laïque, surtout pour les filles. Il attaque depuis quelques années les établissements scolaires, tuant des civils, kidnappant des élèves et pratiquant un recrutement forcé. © Bulent Kilic Turquie Agence France-Presse (AFP) 1er Prix photos isolées SPOTS D'INFORMATION 12 mars 2014, Istamboul, Turquie. Jeune fille, blessée le 12 mars lors d'affrontements près de la place Taksim à Istamboul, Turquie. La violence éclate entre la polite anti-émeute et des participants au cortège funèbre de Berkin Elvan (15 ans). Sorti pour aller acheter du pain pendant les manifestations antigouvernementales de juin 2013, il a été touché à la tête par une bombe lacrymogène et est décédé après neuf mois de coma. Les manifestations de juin, amorcées par des projets de construction d'une mosquée et d'un centre commercial dans le parc municipal de Gezi, se sont transformées en opposition nationale à ce qui est considéré comme l'autoritarisme croissant du Premier minister Recep Tayyip Erdogan. La mort d'Elvan déclenche d'autres manifestations antigouvernementales à travers le pays. Malgré cette opposition, Erdogan est élu président de la Turquie cinq mois plus tard © Youngzhi Chu Chine 1er Prix photos isolées NATURE Suzhou, Anhui Province, Chine. Un macaque rhésus se recroqueville à l'approche de son dresseur, lors de l'entraînement d'un numéro de cirque, à Suzhou, Chine orientale. Les animaux de spectacle et de zoo sont extrêment populaires en Chine. Après des années de pression exercée par des groupes de défense animale, le gouvernement chinois a interdit les animaux de cirque et mis en place des règlements pour stopper la violence dans les zoos publics, mais de nombreux dresseurs disent ne rien savoir de cette interdiction, ni avoir l'intention d'arrêter. Les autorités de Suzhou, le berceau du cirque chinois, ont annoncé des projets de création d'alternatives circassiennes sans animaux.
30