savior+

Edito N°27

L'été 2014, c'est déjà presque terminé! Après avoir parcouru un grand nombre de festivals, expos, musées, fondations entre Madrid, Lisbonne,Barcelone etc. J'ai choisi de vous présenter Pierrevert, village du Luberon, à deux pas de Manosque. Pourquoi Pierrevert ? C'est toujours une histoire de copain! En l'occurrence une histoire d'amitié avec Sacha van Dorssen qui a accepté d'être la marraine de ce Fesitival proposé par Stéphane Kossmann.
Bien sûr j'aurais pu vous montrer "PHotoEspaña l'incontournable", ou Arles qui devient une chose privée. Je me souviens des "Rencontres d'Arles" ou les photographes n'avaient pas besoin de payer pour montrer leur travail!
Enfin soyons positif et parlons de choses qui ne fâchent (presque) pas et revenons à Pierrevert.
Un village qui s'implique, un budget très léger et la nouvelle Mairie qui se fait un peu tirer l'oreille pour participer au financement (il faut dire qu'elle n'a pas été la première partenaire de ce festival à l'origine). Enfin je décris ce que j'ai ressenti.
Les domaines viticoles, les restaurants et les bénévoles (habitants ou non le village) s'impliquent formidablement à la réussite des "Nuits photographiques" et tout particulièrement le couple qui m'a accueilli le jour de ma venue, et par ce petit mot je tiens à les en remercier.


Et pour faire un titre à la Libé: "PIERREVERT PAS ENCORE TOUT A FAIT MÛRE" mais je souhaite qu'il reste authentique.

27